Estelle : je suis partie en Bulgarie...

Je suis partie en Bulgarie, sac sur le dos, avec quasiment aucune connaissance sur le pays, mais l’excitation propre à ces grands voyages qui, d’avance, nous le savons, changent des vies !

Arrivée à Sofia, il m’a fallu quelques temps pour en découvrir et apprécier son charme, ce petit côté destroy et en même temps chargé d’histoire, de vestiges d’un passé glorieux et prospère, la Cathédrale Alexander Nevski en tête ! Quelques jours plus tard, je tombais amoureuse, amoureuse de cette ville atypique, et j’allais le découvrir par la suite, amoureuse de ce pays qui allait m’accueillir pendant 8 mois.

J’ai en effet pas mal voyagé en Bulgarie : je me suis promenée dans les vieux quartiers de Plovdiv et ai visité le site fortifié de Veliko Tarnovo ; j’ai essayé le snowboard et dévalé les pistes enneigées de Bansko ; j’ai piqué une tête dans la Mer Noire, entre Varna et Burgas. Toute saison, il fait bon vagabonder en Bulgarie ! Parfois, le plus plaisant dans ces escapades ? Le trajet en lui-même... la nature, des montagnes à perte de vue, impossible de s’en lasser.

Ce qu’il y a de chouette aussi quand on habite en Bulgarie et qu’on est friand de voyages, c’est que c’est très bien situé pour se faire plaisir avec quelques road trips sympathiques chez les pays voisins : la Serbie, la Roumanie, mais aussi bien-sûr la Grèce, la Turquie, il y a de quoi faire ! Huit heures en bus et nous voilà débarqués à Istanbul... elle n’est pas belle la vie ? Pour l’avoir fait deux fois, je ne regrette pas !

Et puis, j’ajouterai qu’entre toutes ces découvertes, j’y ai surtout trouvé un style de vie qui me convenait, où je me sentais bien. Et je sais que ce sentiment est aussi intimement lié aux gens dont j’ai fait la connaissance, foreigners ou natifs. J’ai eu la chance de rencontrer des personnes formidables, des personnes avec lesquelles j’ai partagé toute ma vie pendant plusieurs mois, avec qui j’ai partagé littéralement tout : fous rires, larmes, fatigue, excitation, coups de blues, coups durs, sorties, partys, confidences, rebondissements, tout tout TOUT ! Ces personnes, mes collocs, ma famille, qui viennent de France, d’Espagne, du Portugal, d’Irlande, de Lettonie et même de Jordanie ! Des personnes chères à mon cœur sans lesquelles l’expérience n’aurait pas été pareille ! Des personnes avec lesquelles j’ai grandi, j’ai appris, j’ai partagé. Et puis, je pense aussi à toutes ces personnes que j’ai rencontrées, ces visages croisés le temps d’une soirée et les autres qui sont restés plus longtemps, tous ont eu leur importance, mais là, s’il faut faire la liste des nationalités, on n’a pas fini !

Bref, ce fut un voyage exceptionnel, où j’ai appris, comme jamais ! Où j’ai aimé, comme jamais ; où je me suis sentie vivante, plus que jamais.

"We travel, initially, to lose ourselves, and we travel, next, to find ourselves. We travel to open our hearts and eyes. And we travel, in essence, to become young fools again - to slow time down and get taken in, and fall in love once more." (Pico Iyer)

 

Alors tous à vos backpacks et en route vers de nouvelles aventures !